La première femme noire maître de chai.

Posted by

Ntsiki Biyela fait partie de ces femmes fortes qui savent s’imposer dans les métiers historiquement réservés aux hommes!

5C524DB6-DC4C-456B-A44D-D71FD633EE07.jpeg

Cette sud-africaine de 41 ans est en effet la première femme noire viticultrice au monde!

Étant originaire de Mahlabathini dans le Zululand, un village pauvre en Afrique du Sud, on peut dire que Ntsiki Biyela a fait du chemin! Après avoir échouer à plusieurs reprises dans ses applications pour différentes universités de la capitale, Ntsiki Biyela commence à se décourager, mais la vie lui réserve d’autres plans.

En 1998, South African Airways lui offre donc une bourse, et l’opportunité d’apprendre la viticulture à l’université de Stellenbosch. Selon les dires, elle n’avait jamais goutée une seule goutte de vin avant de commencer ses études. La première fois qu’elle goûte du vin, elle a donc 20 ans! Elle dit avoir trouvé ça répugnant, et qu’elle a dû en apprendre le goût avant de s’y intéresser vraiment. Elle tombe amoureuse du vin avec le temps. Étant une bonne élève, il ne lui a pas été difficile d’obtenir un stage à Delheim, des vignobles locaux.

1F0DBCEF-F812-4907-B023-28281222321A.jpeg

En 2004, après avoir obtenue son diplôme de l’université de Stellenbosch, elle est embauchée en tant que vigneron par Stellekaya Wines. Elle y fait un vin rouge qui gagne la médaille d’or pendant les Michelangelo awards. Ce n’est qu’en 2016 qu’elle annonce qu’elle veut quitter Stellekaya Wines et commencer l’aventure entrepreneuriale.

EC6269E7-3F01-49E7-BBBD-BCBD99B60DAA.jpeg

En 2017, elle lance donc son entreprise Aslina Wines avec ses propres fonds! Aujourd’hui, elle est toujours entre deux avions car elle exporte son vin presque partout aux États-Unis. Lors d’un reportage, elle déclare qu’il y’a encore trop peu de noirs dans la viticulture, et que c’est bien dommage que le secteur soit encore aussi fermé. Elle est persuadée qu’avec le temps, tout ira bien.

Laisser un commentaire