CAN 2019! Un supporter sudafricain parcours plus de 6000 km en autostop pour aller à la CAN en Egypte !!!

Posted by

Botha Msila a accompli avec brio son challenge de partir du Cap jusqu’en Egypte pour assister aux matchs des Bafana Bafana.

Botha en autostop au Zimbabwe

Botha en compagnie d’Alvin Zhakata faisant de l’autostop, Twitter Msila Botha, juin 2019

En Afrique du Sud, Botha Msila est l’un des supporters les plus réguliers aux matchs du championnat local. Peu importe la région où se disputent les rencontres, il est présent. C’est cette fidélité au football sudafricain qui l’a motivé à se rendre en Egypte.

L’homme de 44 ans a annoncé sa décision de rallier le Caire sur son compte Twitter au début du mois de juin. Au chômage et n’ayant en poche que ses économies, Botha se lance sur la route de la CAN le 5 juin. Il demande le soutien de tout le peuple sudafricain. Arrivé au Zimbabwe, il est rejoint par Alvin Zhakata, un de ses amis qui a aussi décidé d’aller supporter les siens à la CAN. Les 2 hommes parcourent la Zambie, la Tanzanie et le Kenya. A chaque fois ils font de l’autostop et comptent sur la solidarité des automobilistes.

Aux frontières entre le Kenya et de l’Ethiopie, Botha Msila est stoppé net pour défaut de visa, après plus de 6000 km parcourus. Le « super supporter » essaie toutes les alternatives mais les autorités éthiopiennes refusent de le laisser passer. A bout de recours, il poste une vidéo où il annonce à ses followers qu’il abandonne l’aventure, le 16 juin. Il s’excuse de ne pas tenir sa promesse et dit rentrer dans son pays. Ses abonnés, plus de 17 300, lancent alors un appel à l’équipe nationale et à des personnes pour venir en aide à Botha.

Botha recevant le prix de meilleur supporter du PSL

Botha recevant le prix de meilleur supporter du Première ligue de football nationale, Daily Sun, mai 2015

 

Un animateur et un homme d’affaire sudafricains contactent Botha pour lui annoncer qu’ils vont respectivement prendre en charge son billet d’avion pour l’Egypte et le loger dans l’hôtel des Bafana Bafana, ses idoles. Tout ceci a également été rendu possible grâce à la fédération sudafricaine de football et l’ambassade d’Afrique du Sud en Ethiopie qui ont permis l’accélération des démarches de visa.

Les joueurs ont également appris l’histoire de ce supporter téméraire. Ils ont dit faire tout leur possible pour le rendre encore plus fier de l’équipe nationale. Ils se sont donnés pour objectif d’aller le plus loin possible. Une impulsion qui les pousse jusqu’en quart de finale après avoir battu l’Egypte, le pays organisateur qui n’avais jamais été éliminé avant le quart de finale pour une compétition à domicile.

Botha à la frontière du Kenya

Botha à la frontière avec le Kenya en compagnie d’Alvin Zhakata, Twitter Msila Botha, juin 2019

Avec presque rien en poche, pour arriver en Egypte, Botha Msila a su réveiller la solidarité du peuple sudafricain qui lui ai venu en aide.  Pour un périple qui semblait impossible, il a pu accomplir son rêve d’assister à la CAN et en particulier aux matchs des Bafana Bafana. Le football est un sport collectif où chacun des 11 acteurs doit jouer son rôle pour atteindre la victoire et devient encore en Afrique du Sud un bel exemple pour unir un peuple autour d’une cause noble.

Laisser un commentaire