L’Algérie championne d’Afrique 29 ans après son dernier trophée

Posted by

Les Lions se sont inclinés devant les Fennecs le 19 juillet, sur un score d’1 but à 0.

Les algériens fetant leur victoire après les médailles       Les Fennecs célèbrent une victoire obtenu au bout de l’effort, Getty Images, juillet 2019

Un seul tir cadré dans toute la partie a suffi à l’Algérie pour se hisser au sommet du football africain. Le buteur, Baghdad Bounedjah a saisi une occasion qui s’offrait à lui dès la deuxième minute de jeu. Son tir est dévié par Salif Sané, qui lobe son propre gardien. Les Algériens sont aux anges. Les supporters dans les gradins exultent de joie.

Les Sénégalais essayent d’inverser la tendance en menant des offensives qui se révèlent infructueuses. Jusqu’à la pause ils n’arrivent pas à inquiéter le portier algérien.

En deuxième période ils croient tenir la chance de la rédemption quand l’arbitre siffle une faute de main du défenseur algérien Guedioura. Tous les Sénégalais se réjouissent de cette aubaine, avant que l’équipe de la VAR ne fasse appel à l’arbitre. Après le visionnage, il annule le penalty.

La rencontre reprend de plus belle. Les Sénégalais multiplient les offensives mais sans concrétisation. A la 66e et à la 69e minute, les Sénégalais sont proches d’égaliser mais le but n’est pas au rendez-vous. A la 88e minute un coup franc, concédé près des buts, apparait comme l’ultime chance jusqu’à ce qu’il soit tiré dans les airs par Diatta. Tout le match est dominé par le Sénégal dont la possession de balle est de 62% face à 38% pour l’Algérie.

La défense algérienne résiste devant tous les assauts des joueurs d’Aliou Cissé. Elle se replie et conserve son avantage au score jusqu’au bout. Le coup de sifflé de l’arbitre, Alioum Siddi sonne la délivrance des Fennecs. Tout le stade s’embrase et les supporters algériens chantent nous sommes les champions.

Les joueurs portent en triomphe leur entraineur, Djamel Belmadi, le principal bâtisseur de la nouvelle génération dorée du football algérien. « C’est le plus beau titre. C’est magique de gagner avec son pays. Merci à Djamel Belmadi. Tout était parfait avec lui », déclare Ryad Mahrez.

FBL-AFR-2019-MATCH52-SEN-ALG

Les joueurs portent l’artisan derrière cette victoire- Belmadi, alNas, juillet 2019

Les Sénégalais sont dépités de cette autre finale de la CAN perdue. La dernière les avait opposé au Cameroun en 2002. Ils espéraient aussi remporter pour la première fois le sacre continental. Ils ont débuté la compétition en favori mais repartent à la deuxième place. Un rang plutôt satisfaisant selon le président sénégalais Macky Sall qui a félicité les Lions pour leur parcours à la CAN et les a invité à déjà se préparer pour la prochaine échéance en 2021.

 

La deuxième CAN algérienne a été le résultat d’un travail collectif des Fennecs. En rangs serrés, ils ont patiemment bravé toutes les étapes de la compétition pour monter sur la dernière marche au soir du 19 juillet, sous la conduite de Djamel Belmadi. Une victoire hautement symbolique qui marque le renouveau continental du football algérien mais aussi qui redonne au peuple le désir de croire à un renouveau pour toute leur nation.

Laisser un commentaire