De nouveaux billets de banque révolutionnaires au Kenya

Posted by

Pour lutter contre la corruption, promouvoir la richesse nationale et l’inclusion sociale, le Kenya a mis  en service de nouveaux billets de banque le 1er juin 2019.

nouveaux billets kenyans. reutersLes nouveaux billets kenyans, Reuters, juin 2019

Le pays a amorcé ces dernières années un réaménagement de ses coupures de banque qui prendra effet en octobre 2019. Pour contrer le manque à gagner occasionné par les flux financiers illicites, les anciens billets seront changés. Les premiers à être retiré du marché sont les billets de 1000 shilling. Le gouverneur de la banque centrale du pays, a expliqué cet empressement par le fait que ces coupures sont les plus impliquées dans les opérations de blanchiment d’argent   au Kenya et dans quelques pays voisins. Cette décision intervient après des dispositions rigoureuses prises pour contrôler les transactions financières de plus de 10 000 shillings en assurant la traçabilité de ces sommes en vue de décourager les fraudeurs. Le pays veut aussi juguler l’influence de la corruption dans les rangs des agents de l’Etat. En 2018 il occupait la 32e place de pays africain au classement de Transparency International (un classement qui évalue l’Indice de Perception de la Corruption dans le monde). Une régression, de 4 places par rapport à 2017, que le Kenya veut inverser et pourquoi pas devenir le pays le moins corrompu au monde.

image des anciens billets chez un usager
Les anciens billets kenyans chez un usager effectuant un achat, Face Afrique, mai 2019

Les anciens billets kenyans chez un usager effectuant un achat, Face Afrique, mai 2019

Les nouveaux billets kenyans répondent également à une volonté de la promotion de l’identité et de la richesse du pays. Conformément à la Constitution adoptée en 2010 dans ce pays, les coupures qui affichaient les représentations des anciens présidents vont désormais laissés place à des symboles de la modernisation nationale. « Les nouveaux billets incarnent un aspect important de notre nation, et comme les pièces, serviront à conserver notre culture et à promouvoir notre caractère unique dans le monde » a déclaré le gouverneur de la banque centrale au cours de la conférence de presse organisée pour annoncer les nouveaux billets. Chaque coupure est d’ailleurs réservée à un secteur important du pays :

  • Le billet de 50 shillings est dédié à l’énergie verte
  • Le billet de 100 shillings promeut l’agriculture
  • Le billet de 200 shillings représente les services sociaux
  • Le billet de 500 shillings fait admirer la richesse touristique
  • Le billet de 1000 shillings se consacre à la gouvernance

La deuxième innovation des billets kenyans sera son utilisation par les personnes malvoyantes. Une couche de la population jusqu’à présent exclue des opérations monétaires en Afrique. Une volonté du gouvernement de Uhuru Kenyatta de faire du Kenya une nation inclusive et jalouse de sa diversité tant patrimoniale que sociale. Un bel exemple à suivre pour le reste du continent afin d’assurer un égal accès de tous aux services financiers.

 

 

Laisser un commentaire