Safe Boda, la conduite plus sûre des mototaxis à Kampala

Posted by

De jeunes conducteurs de mototaxis ougandais ont mis en place une application pour assurer un meilleur service à leurs usagers.

Les conducteurs de Safe Boda équipé, appliDes conducteurs de la start up prêts à mener les clients à bon port, Safe Boda, 2014

Dans les rues de Kampala, la capitale politique de l’Ouganda, le mototaxi est un moyen de déplacement très utilisé car il est pratique pour atteindre les recoins les plus enclavés de la ville selon les populations. Certains sont réticents à ce mode de transport à cause de la conduite approximative de quelques Boda boda, comme on les appelle ici. Des motocyclistes mal entraînés, des motards impatients, une conduite imprudente qui ont entrainé 7 000 décès en 3 ans selon la police de la circulation ougandaise. Une mauvaise image de la profession de mototaxi que veut changer Safe Boda.

Ricky Rapa Thomson et ses amis, Max et Alastair, les fondateurs de la start up Safe Boda commencent par montrer l’exemple. Ils utilisent chacun un casque et en prévoit un pour leur passager. Ils évitent aussi de prendre plusieurs clients comme leurs confrères. Ils se font rapidement un nom et transportent des clients fidèles qui leurs font appel pour toutes leurs courses. Ils approchent alors d’autres Boda boda pour leur proposer le projet. Chaque nouveau intégré à leur réseau de conducteur suit préalablement des cours de conduite. Ils sont ensuite équipés de gilets et de casques pour eux et leurs passagers. Plusieurs utilisent de plus en plus les services de Safe Boda.

un conducteur mettant un casque à son client, Safe Boda appli,

La sécurité du client est très importante pour Safe Boda, Safe Boda, 2014

Les jeunes entrepreneurs pensent dès lors à une application en 2014, pour mieux gérer le flux de clients. Aujourd’hui, l’application Safe Boda enregistre en moyenne 500 personnes par jour. En 2016, les mototaxis de la start up ont transportés 2,4 millions de passagers. Le nombre sans cesse croissant des clients est en partie dû à la conduite prudente mais aussi au traitement des conducteurs envers les clients. Une plateforme de réclamations leurs est dédiée pour dénoncer d’éventuels mauvais traitements venant des conducteurs. Des mesures sont prises pour sanctionner le fautif.

rapa-thomson-ricky entrain de former les autres Boda boda, digest africa,              Ricky Thomson formant de nouveaux conducteurs, Digest Africa, avril 2019

Les conducteurs de Safe Boda quant à eux affirment un changement positif dans leur activité. Leurs revenus ont augmenté de l’ordre de 30% grâce à l’augmentation de leurs clients. Ils sont également assurés par la start up en cas d’accident.

 

Safe Boda en Ouganda a su être la solution à l’insécurité dans la circulation à bord des mototaxis. La start up a contribué à changer la mentalité de plusieurs conducteurs dans leur ville qui arborent déjà des casques de protection. Chaque africain peut donc être la solution d’un problème qu’il rencontre dans son environnement.

 

Laisser un commentaire