Créer de l’eau à partir de l’air au Kenya avec Majik Water!!!

Posted by

Une jeune kenyane a monté une entreprise qui permet de produire de l’eau en captant l’humidité de l’air.

MajikWater Beth Koigi ajustant le dispositi, One.org, 2018Beth Koigi ajustant l’un des éléments du dispositif Majik Water, One.org, 2019

Comme la plupart des pays africains, les populations kenyanes font face à des problèmes d’accès à l’eau pendant la saison sèche. Chaque année, près de 12 millions de Kenyans peinent à trouver de l’eau potable. Beth Koigi, 27 ans, a été confrontée à cette pénurie d’eau quand elle était à l’université de Nairobi, ce qui l’a emmené à créer Majik Water.

« Maji signifie « eau » en Swahili et le k, qui correspond à kivuana, veut dire « récolte » selon la jeune femme. L’entreprise d’énergie renouvelable a imaginé un dispositif pour capter l’humidité de l’air. Des générateurs fonctionnant à l’énergie solaire disposent de capteurs intégrés semblables à des éponges. Ces capteurs sont récupérés et chauffés dans des unités de captage. De la vapeur s’échappe alors et forme des gouttelettes d’eau. Cette eau condensée est collectée. Chaque générateur produit en moyenne 10 litres par jour.

dispositif majik water, majik water.com,

Explication du mécanisme de Majik water, Majik water, 2018

Cet exploit est réalisé grâce à la teneur en eau de l’air dont la composition en contient les éléments. La kenyane a étudié cette équation pour en faire surgir la solution magique. Elle s’est aussi rendu compte que capter de l’eau directement dans l’atmosphère permet d’éviter sa contamination par certaines impuretés.

Avec Majik Water, l’utilisateur ayant son unité n’a pas besoin de se déplacer et de tourner en rond pour avoir une eau saine. Il est dons un dispositif clé en main. Beth Koigi qui avait aussi pour objectif la réduction de l’effort des populations déclare : « Je me suis demandé pourquoi les gens passent tant de temps à aller chercher de l’eau et à la transporter, alors qu’il existe une technologie de production d’eau atmosphérique qui peut être utilisée là où nous sommes ».

La technologie révolutionnaire a déjà participé à plusieurs compétitions à travers le monde et a reçu quelques distinctions. Majik Water est lauréat du prix EDF Pulse Africa en décembre 2017. Beth a également été sélectionnée pour rejoindre le programme de l’Initiative Femmes en Afrique (WIA 54). Elle a pu se tisser des liens avec des personnes œuvrant dans son domaine.

Beth Koigi avec ses associés devant le dispositif de majik water, Cleanleap, 2019Beth Koigi avec ses associés devant le dispositif de Majik Water, Cleanleap, 2019

Pour des activités sociales, la jeune structure pense à ceux qui ne peuvent pas s’offrir de l’eau. En 2019, elle offre au foyer pour enfants ARK dans la ville de Thika 50 litres d’eau potable issue d’un filtre inventé par Beth Koigi. Cette population vulnérable ne dispose pas toujours de moyen pour avoir assez d’eau pour tous les pensionnaires.

 

Beth Koigi, depuis son cursus académique en planification et gestion des projets, avait en tête de trouver une solution à la carence en eau dont souffrent plusieurs de ses compatriotes. Avec sa société Majik Water, qui est à la recherche d’investisseurs, elle espère avoir une solution définitive à la carence en eau dans son pays. Une initiative qui pourra considérablement améliorer les conditions de vie des populations vivant dans des zones arides du continent.

 

Laisser un commentaire