Portrait : Dj Arafat, plus qu’une décennie d’influence dans le coupé décalé

Posted by

Musique entraînante et look de rockstar, l’artiste ivoirien a fait danser toute une génération et laisse des fans sous le choc de sa mort.

Arafat, Droits réservés, 2019

Dj Arafat, l’étoile du coupé décalé, droits réservés

« Commandant Zabra » ou encore « Yorobo » sont quelques-uns des surnoms que portait l’artiste ivoirien, en plus de son nom de scène, Dj Arafat. Un nom qui rappelle le président palestinien Yasser Arafat. Le chanteur expliquait que ce sont ces amis d’enfance qui aimaient l’appeler ainsi. « J’ai grandi avec des amis libanais qui m’ont attribué ce nom parce qu’ils trouvaient que j’étais un peu trop hardcore » racontait-il. Des appellations reprises par ses millions de fans qu’il a surnommé la « Chine ». Avec ces derniers, il entretient une relation presque fusionnelle depuis son éclosion dans les années 2000.

Dj Arafat, de son vrai nom Ange Didier Houon, est né dans le monde musical. De père arrangeur de musiques et de mère chanteuse, il se laisse bercer par les notes musicales dès son enfance. En l’absence de ses parents, l’enfant s’échappe en compagnie de ses amis et commence à fréquenter les maquis et night clubs de la rue Princesse.

Il devient DJ quelques années plus tard dans ce carrefour de l’ambiance abidjanaise. Il se fait connaitre au grand public après la mort de Jonathan, l’un des grands noms du coupé décalé. Arafat compose alors « Hommage à Jonathan » qui devient un tube. Il est sollicité dans des spectacles populaires.

Il affirme son rythme avec d’autres clips très endiablés comme « Kpangor » en 2005 ou encore « Zoropoto » en 2011. Il s’entoure de jeunes danseurs qu’il appelle sa « Yorogang ». Leur danse est acrobatique et les fans les imitent sur les pistes dans les night clubs.

En 2016 et 2017, DJ Arafat confirme sa suprématie sur le monde du coupé décalé en remportant le prix de meilleur artiste de l’année aux Awards du coupé décalé. Une place de leader qu’il réclamait déjà à travers des clashs avec d’autres artistes concurrents. Des confrontations musicales, sur les réseaux sociaux et même en présentiel que ses fans ne manquaient nullement. Un moyen privilégié par le « Commandant Zabra » pour faire le buzz. Son dernier single en est une parfaite illustration.

clip moto moto d'Arafat, capture d'écran, 2019

clip moto moto d’Arafat, capture d’écran, 2019

Après une altercation et des injures échangées avec un autre artiste, il promet à ses fans la suite en musique. A la sortie du titre « Moto moto » en mai, tous se rue sur les plateformes pour découvrir le nouveau clip qui enregistre ce mois plus de 4,6 millions de vues. Il y affirme son amour pour les engins à 2 roues.

Dans la nuit du 11 au 12 août, l’irréparable se produit. DJ Arafat fait un accident de moto. Son engin percute de plein fouet un véhicule. Il est transporté à la polyclinique des Deux-plateaux. Les fans informés de l’évènement se rendent devant l’hôpital pour s’enquérir de l’état de santé de leur idole. A 8 h, l’annonce de sa mort fait observer une foule inconsolable.

arafat, les fans en pleurs, intellivoire, août 2019

Les fans d’Arafat en pleurs devant la Polyclinique Deux-plateaux , Intellivoire, août 2019

Des artistes, des manageurs et producteurs du pays et même en dehors adressent leurs condoléances  à sa famille et aux fans d’Arafat. Sur la chaine nationale, la RTI, une émission d’hommage est diffusée. L’émotion de tous les intervenants est la même. Ils n’en reviennent pas que celui qui chantait avoir « cent ans de protection » les ait précédé. Le président du pays, Alassane Ouattara a également exprimé sa tristesse face à la perte de ce monument sur son mur Twitter.

A 33 ans, l’artiste quitte la scène à la fleur de l’âge. Dans la mémoire de ses fans, il continue de poser ses rythmes dansants et ses textes parfois décalés et déclamés très rapidement mais qui étaient parfaitement maitrisés par ses « Chinois ». Des cérémonies et concerts en l’honneur de cet acteur de la modernisation du coupé décalé ivoirien sont prévus pour marquer d’une pierre blanche le passage de cette étoile filante dans le monde de la musique.

 

 

 

 

Laisser un commentaire