Lupita Nyongo’o, l’actrice à succès écrit un livre pour enfants

Posted by

La jeune femme engagée dans la promotion de la beauté noire veut passer le message de l’acceptation de soi aux plus jeunes à travers son livre Sulwe.

sulwe-lupita-nyongo-livre-pour-enfant.instagramLupita dévoile la couverture de Sulwe sur son compte instagram, Droits réservés

Lupita Nyongo’o dévoile la couverture de son livre pour enfant sur sa page Instagram au mois d’avril dernier. Un livre écrit pour la tranche d’âge des 5 à 8 ans. Sur la couverture, le personnage principal Sulwe, qui veut dire étoile en sa langue maternelle, est représentée avec en arrière-plan un ciel étoilé.

L’auteure raconte l’histoire de cette petite fille au teint noir plus foncé que celui de ses frères et de sa mère. Sulwe est complexée par cette différence et veut se faire blanchir la peau. L’héroïne pense aussi qu’elle est moins belle que les autres personnes de teint clair. Par une nuit étoilée, elle est embarquée dans une aventure fantastique qui lui fait voir une autre facette du monde qui l’entoure.

Elle découvre alors sa singularité par rapport aux autres. Elle est également convaincue par les conseils de sa mère qui lui apprend à s’aimer telle qu’elle est. Elle lui confirme l’aimer autant que ses autres enfants. Illustré par le dessinateur Vashti Harrison, ce livre pour enfant s’annonce coloré et plein d’images. Il est attendu dans les librairies et plateforme de téléchargement en ligne en octobre 2019.

A travers ce roman d’images Lupita Nyongo’o, militante de première heure contre le colourisme, s’insurge contre une société qui veut faire croire aux personnes noires au ton foncé qu’elles ne répondent pas aux standards de beauté. Une idée qui s’incruste dans les esprits des noirs dès leur plus jeune âge et qui doit être débusqué. Lupita, qui pendant son adolescence aux Etats-Unis a subi la stigmatisation à cause de sa peau foncée, veut donner à chaque enfant noir les armes pour s’affirmer face aux préjugés de la société. Elle assure d’ailleurs : « J’ai écrit Sulwe pour encourager les enfants à se sentir bien dans leur peau et à voir la beauté qui les illumine ».

Une beauté qui ne cesse d’illuminer Lupita Nyongo’o, qui a été élue la plus belle femme du monde par le magazine Peole en 2014. Elle est aussi l’une des étoiles les plus en vue d’Hollywood. Pour son interprétation de Patsey dans le film 12 years a slave, elle remporte l’oscar de la meilleure actrice.  Elle enchaine les films à succès comme Star Wars, Us, Queen of Katwe ou encore Black Panther, le film de super héros noirs de Marvel.

lupita_nyongo, hollywood reporterLupita pour l’avant-première Star Wars, le dernier Jedi, Ethan Miller/Getty Images, Décembre 2017

Dans la mode, Lupita a été l’égérie de Lancôme et de Calcin Klein qui mettaient en avant son africanité. Elle est aussi connue pour avoir protestée pour la publication d’une de sa photo retouchée en couverture du magazine Grazia. Selon elle la photographie où ses cheveux afro étaient enlevés constitue une négation de ses origines et un signe de racisme.

Le Kenya, son pays d’origine, elle ne s’en est jamais vraiment éloignée et espère que ce pays suivra le vent de modernisation qui souffle sur l’Afrique. En 2009, elle réalise In my genes, un documentaire qui dépeint les situations difficiles que traversent les albinos dans ce pays. Elle voulait inciter les populations à développer des attitudes plus inclusives face aux albinos. A l’occasion de l’avant- première de Black Panther elle a offert 600 places aux élèves de Kisumu, la ville dont elle est originaire au Kenya. Elle voulait que les enfants de chez elle aient une idée de tout ce dont ils sont capables selon elle.

Black-Panther-Lupita Nyongo'oUne image du film Black Panther, capture d’écran, 2018

Lupita garde aussi un œil sur les autres pays africains où elle peut venir en aide. Lupita Nyongo’o est engagée dans les activités de Mother Healt International, un organisme qui soutient les maternités ougandaises. Avec l’association Wildaid, dont elle est l’ambassadrice, elle milite pour la préservation des éléphants.

 

Auteure, actrice, réalisatrice et égérie de grandes marques, la jeune femme de 36 ans ne recule devant aucun challenge pour que la femme noire puisse être admirée. En 2019 elle est annoncée dans le film The woman king qui s’inspire de l’histoire du contingent de femmes guerrières du royaume Dahomey. Lupita Nyongo’o se positionne comme le modèle du rêve africain qu’elle veut transmettre à la jeune génération dans son livre Sulwe. Les fans de l’étoile africaine sont aux aguets jusqu’en octobre pour feuilleter les pages inspirantes de ce roman.

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire