Solarpak, des cartables solaires pour les écoliers ivoiriens

Posted by

Le sac pensé par Evariste Akoumian permet aux élèves des zones rurales de réviser leurs leçons de manière régulière sans influence de l’absence d’électricité.

3 enfants avec des sac solaires sur le chemin de l'école, Solar Pak,
sur la route de l’école Solarpak est le meilleur compagnon, Solarpak

 

En Côte d’Ivoire, certains villages souffrent toujours de coupures intempestives d’électricité. Les élèves qui sont les plus touchés par cette absence d’électricité sont obligé de lire avec des lampes à pétrole. La fumée qui s’échappe de ces lampes peut nuire à leur santé. C’est pour cette raison qu’Evariste Akoumian à crée Solarpak.

Il est un sac à dos comprenant un minipanneau solaire intégré, une batterie et une sortie USB. En journée, la plaque photovoltaïque se charge et emmagasine de l’énergie. A la nuit tombée, l’écolier connecte la batterie à la lampe LED, qui accompagne la plaque, pour s’éclairer. Le dispositif jouit d’une autonomie de 4 à 5 heures. Un temps hautement bénéfique dans la continuité de leur apprentissage scolaire.

Evariste voulait un outil pratique pour les enfants dans la quête de la connaissance en zone rurale. « Je me suis dit que la solution devait venir d’un objet qui pourrait apporter de la lumière sans effort particulier, sur le chemin de l’école par exemple. L’idée du cartable avec panneau solaire s’est donc imposée », explique-t-il.

Evariste Akoumian, l'inventeur de Solar pak, WeeTracker,
Evariste Akoumian, l’inventeur de Solar pak, WeeTracker

Ancien employé d’une entreprise de vente de produits électronique, Evariste raconte que dans certains villages où il allait parfois pour des livraisons, les populations étaient privées d’électricité pendant plusieurs jours. Il voyait   les enfants lire dès leur retour de l’école pour profiter de quelques minutes de clarté du jour jusqu’à ce qu’ils ne puissent plus rien voir. Une époque désormais dépassée avec le cartable solaire.

Pour la phase expérimentale du projet, le jeune homme s’est allié à quelques partenaires pour produire 500 sacs. Depuis 2014 que son Solarpak existe, il est déjà passé dans plusieurs écoles rurales pour en offrir. Seulement les écoliers les plus brillants des établissements ont droit à ce cadeau, pour également encourager les moins bons à plus travailler et espérer en être les prochains bénéficiaires.

un élève étudiant avec la lampe de son solarpak, france 24,
un élève étudiant avec la lampe de son solarpak, France 24

L’entrepreneur s’est aussi rapproché de certaines ONG œuvrant dans l’éducation pour leur proposer ses cartables afin d’avoir un appui financier et en distribuer à un grand nombre, le coût du Solarpak, 12 000 F étant jugé un peu excessif pour les populations défavorisées. Le projet convainc plusieurs acteurs sociaux ivoiriens et même au-delà de ces frontières. En 2018, des sacs à dos solaires sont distribués en Guinée et au Burkina Faso, au Cambodge.

 

Solarpak se veut un acteur qui accompagne les écoliers des zones rurales africaines à tendre vers une recherche de l’excellence scolaire. En leur donnant un outil de lecture permanente dont l’utilisation est simple pour des enfants, l’entreprise contribue à forger une jeunesse instruite pour le développement du continent. Une œuvre sociale qui vit grâce à l’élan de cœur quotidien des donateurs de tous horizons pour donner une chance à tout enfant de la planète d’avoir accès à la connaissance.

 

 

Laisser un commentaire