Zimbabwe: Le milliardaire Strive Masiyiwa paie les salaires des médecins

Après plus de quatre mois d’arrêt, les médecins zimbabwéens ont décidé de mettre fin à la grève grâce à la proposition de ce magnat des télécoms.

Depuis plusieurs années le Zimbabwe fait face à une conjoncture économique compliquée. A la fin des années 90, le gouvernement a réformé le secteur agricole. L’idée était de saisir les terres agricoles possédées par les occidentaux afin de les redistribuer sous formes de petites parcelles à de grands exploitants soutenus par le régime afin qu’ils emploient des zimbabwéens. Malheureusement la mauvaise gestion de ces derniers fait échouer la réforme agraire et plonge le pays dans une décennie de récession.

Autre fois appelé le grenier à blé de l’Afrique australe, la production agricole du pays s’effondre et son volume de production baisse de 60% entre 2000 et 2008. Parallèlement le PIB chute de 52% sur la même période. Résultat, le pays peine à rembourser sa dette et les autorités font marcher la planche à billet ce qui crée une hyperinflation. Au plus fort de la crise en 2008, le taux annuel de l’inflation avait atteint 231 000% par rapport à l’année antérieure. La monnaie zimbabwéenne perd de la valeur et pour stabiliser l’économie le pays décide d’abandonner sa propre monnaie. Ils adoptent alors le dollar américain en 2009 et le pays connaît de nouveau un taux croissance annuel moyen de 2,9% jusqu’en 2016.

Le dollar Zibabwéen fait son retour

En Juin 2019, le gouvernement d’Emmerson Mnangagwa a interdit les transactions courantes en monnaie étrangère dans le but de revaloriser le dollar zimbabwéen. Mais le pays demeure en crise, le dollar zimbabwéen continue à perdre de la valeur, le pays connaît une pénurie généralisée en pain, eau, essence, et électricité. De plus, le cyclone Idai frappe le pays au début de l’année dernière et la crise des devises et des liquidités risque de faire durer la crise. Résultats des courses, de nombreux fonctionnaires sont en grève dont les médecins qui avaient commencé à manifester en Septembre 2019 car ils étaient sous-payés (moins de 100 dollars/mois) et réclamaient plus d’investissements dans le secteur de la santé. Secteur qui autre fois était de très bonne qualité et était d’ailleurs reconnu sur le continent pour la qualité de sa formation.

Un milliardaire philanthrope

C’est par un communiqué publié sur Twitter que l’Association des hôpitaux du Zimbabwe annonce mettre fin à quatre mois de grèves en acceptant la proposition de Strive Masiyiwa.

Avec ses 1,1 milliard de dollars, le roi des télécoms zibabwéen qui est le président de la société Ewonet wireless est très populaires en Afrique notamment auprès de la jeunesse qu’il inspire.

Le milliardaire s’engage à débourser de sa poche 6 millions de dollars afin de payer 2000 médecins pendant 6 mois. Il leur garantie un salaire de 5 000 dollars zimbabwéen (300$). Il paiera également le transport des médecins et des infirmières de leur domicile à l’hôpital, leur fournira un uniforme et un smartphone et mettra l’eau dans les hôpitaux.

Ce n’est malheureusement pas une solution à long terme et le corps médical s’interroge pour la suite. L’association des médecins aurait préféré une réponse et un engagement du gouvernement mais se réjouit de l’aide de cet enfant du pays!

Strive Masiyiwa est un philanthrope reconnu. Grâce à Higher Life Foundation, qu’il a crée avec sa femme Titsi, il a financé de nombreux programmes de scolarisation, de santé et pour l’émancipation des femmes sur le continent. A ce jour ils ont déjà scolarisé près de 20 000 enfants au Zibabwe, au Burundi, au Lesotho et en Afrique du Sud.

Source: dzaleu.net

Strive Masiyiwa est un exemple pour la jeunesse et pas seulement parce qu’il a réussi financièrement mais surtout parce qu’il est acteur du changement et fait réellement bouger les choses. Encore un bel exemple à suivre…

Publicités

Laisser un commentaire