Antoinette Sayeh, première africaine Directrice Générale adjointe du FMI

Le 16 Mars 2020, l’ancienne Ministre des Finances du Libéria, Antoinette Sayeh, prendra ses fonctions au Fond Monetaire Internationale (FMI).

Elle est la première femme africaine à occuper cette fonction et la deuxième personne issue d’un pays africain à être directeur général adjoint du FMI. Le premier africain est l’actuel président de la Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara qui occupa ce poste de 1994 à 1999.

Cette économiste de formation, docteur en relations économiques internationales est très expérimentée et a exercé pendant longtemps dans les institutions internationales.

Elle a travaillé pendant dix-sept (17) ans à la Banque Mondiale en tant que directrice de pays pour le Niger, le Togo et le Bénin. Elle a également été responsable de la réforme de la gestion des Finances publiques du Pakistan.

Ancienne Ministre des Finances du Libéria

Après cela, elle retourne au Libéria et travaille pendant une dizaine d’années au Ministère des Finances. En Janvier 2006, elle devient Ministre des Finances dans le gouvernement d’Ellen Johnson Sirleaf, première présidente du pays et d’un État africain. Elle devient alors la deuxième femme à occuper ce poste au Libéria, la première étant Ellen Sirleaf.

Source: financialafrik.com

Elle parvient à normaliser les relations entre Monrovia et les institutions internationales en apurant la dette de son pays qui sort de quatorze ans de guerre civile et de corruption. Résultat, son pays parvient à acceder au programme PPTE qui est un programme lancé par la banque Mondiale et le FMI pour maintenir la dette des pays très endettés à un niveau soutenable et gérable. Antoinette Sayeh gérera les finances de son pays jusqu’en 2008.

Durant cette période elle devient également membre du Conseil Consultatif de haut niveau de la Banque Mondiale (en 2007) pour l’autonomisation économique des femmes.

Directrice du Département Afrique du FMI

Pendant huit (08) ans, de Juillet 2008 à Juillet 2016, elle devient Directrice du département Afrique au FMI où elle gère les relations entre l’institution internationale et ses États membres africains. Elle était aux commandes de la gestion de la crise financière qui a touché l’Afrique centrale en 2015, lorsque les pays de la CEMAC ont été touchés par la crise pétrolière combinée à une mauvaise gestion.

En 2020, elle est nommée Directrice Générale du FMI et prendra ses fonctions le 16 Mars prochain. Une de ses missions sera de gérer les politiques financières et monétaires des pays africains à un moment crucial car s’il est vrai que le taux de croissance des pays du continent est hausse, leur dette remonte elle aussi doucement. Il faudra donc coordonner les bonnes politiques monétaires et budgétaires pour maintenir le développement.

Publicités

Laisser un commentaire